EUR / CDF
1 850,36
0.21%
(+3.82)
USD / CDF
1 661,00
0.06%
(+1)
CAD / CDF
1 264,26
0.13%
(+1.7)
CHF / CDF
1 681,54
0.09%
(+1.5)
GBP / CDF
2 140,70
0.45%
(+9.68)
ZAR / CDF
112,08
0.09%
(-0.1)
XAF / CDF
2,82
0.21%
(+0.01)
XOF / CDF
2,82
0.21%
(+0.01)

Grands-Lacs: les gorilles de montagne toujours sous menace malgré l’accroissement en nombre

108

En dix ans, soit de 2008 à 2018, le nombre de gorilles de montagne a augmenté passant de 680 à un peu plus 1000 animaux dans la région des grands lacs comprenant la RDC, le Rwanda et l’Ouganda. C’est en tout cas ce qui ressort de la récente publication de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Nonobstant, le rapport établi que cette espace reste menacée.

L’UICN qui salue l’accroissement des gorilles de montagne, a toutefois repris ces animaux de la région des grands lacs sur sa liste rouge des espaces menacées.

La Liste rouge de de l’Union internationale pour la conservation de la nature, est un indicateur privilégié pour suivre l’état de la biodiversité dans le monde. Grâce à cet état des lieux, on sait aujourd’hui qu’une espèce de mammifères sur quatre, un oiseau sur huit, plus d’un amphibien sur trois et un tiers des espèces de conifères sont menacés d’extinction mondiale.

Par ailleurs, l’UICN a reconnu que les gorilles de montagne du massif des Virunga sont de moins en moins menacés, étant classée dans la catégorie « Espèce en danger critique » en 1996, mais est passée depuis peu la catégorie « d’Espèce En Danger».

En RDC, le gouvernement est en processus de désaffectation partielle de deux parcs nationaux dont celui des Virunga en vue d’une exploitation pétrolière, alors que ce dernier est riche en biodiversité. Les organisations de la société civile sont opposées à cette démarche qui tend à mettre en péril cette réserve naturelle sanctuaire des gorilles.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.