EUR / CDF
1 846,54
0.34%
(+6.27)
USD / CDF
1 660,00
0.3%
(-5)
CAD / CDF
1 262,55
0.24%
(+3.07)
CHF / CDF
1 680,04
0.52%
(+8.8)
GBP / CDF
2 131,02
0.36%
(-7.71)
ZAR / CDF
112,17
0.92%
(+1.03)
XAF / CDF
2,82
0.34%
(+0.01)
XOF / CDF
2,82
0.34%
(+0.01)

Les sociétés d’électricité du Pool énergétique de l’Afrique centrale (PEAC) conviennent pour la bonne production de l’électricité dans la région!

285

Les experts et les chefs d’entreprises d’électricité du Pool énergétique de l’Afrique centrale (PEAC), ont tenu une réunion extraordinaire du comité de direction le mercredi 5 décembre 2018  à Kinshasa.

En effet, les sociétés d’électricité de cette organisation ont convenu de mobiliser des ressources  financières pour augmenter la production de l’électricité dans la région.

Ces fonds permettront de réaliser des projets intégrateurs, en vue de fournir une énergie électrique fiable et abordable au profit des industries, des petites et moyennes entreprises ainsi qu’aux populations de la sous-région.

A cette occasion, le secrétaire permanent du PEAC, Jean-Chrysostome Mekondongo, a mis un accent particulier sur l’importance de la coopération pour la mise en œuvre des stratégies et des projets intégrateurs, afin de booster l’électrification transfrontalière au bénéfice des populations de l’espace PEAC.

En outre, il y a également des projets du programme d’électrification transfrontalière (PPET), constituant le point de départ vers un accès à l’électricité des populations vivant dans des villages frontaliers.

Par ailleurs, la Société Nationale d’Electricité(SNEL) à travers son DGA  a indiqué qu’elle participe aux programmes de renforcement des capacités initiés par le Secrétariat Permanent du PEAC au profit des sociétés d’électricité de l’Afrique Centrale.

Sur le plan financier, la SNEL veille à la liquidation prompte du paiement de ses contributions statutaires et procède à des paiements anticipés, a dit le DGA, indiquant  que son apport dans le cadre de la stratégie de mise en œuvre des projets énergétiques régionaux se traduit notamment par son implication dans la dynamique  du processus de mise en œuvre des projets liés à la RDC. Notamment à l’alimentation de la ville de Zongo dans l’Equateur par la République Centrafricaine, l’alimentation des localités centrafricaines par la centrale hydroélectrique de Mobayi Mbongo en RDC, le renforcement de l’alimentation de Noqui en Angola et l’alimentation de plusieurs localités angolaises à partir d’Inga.

A cela s’ajoutent l’interconnexion des réseaux électriques Inga-Cabinda-Pointe Noire qui permettra d’assurer la sécurité d’alimentation des villes de Brazzaville et de Pointe Noire au Congo, Cabinda en Angola, Moanda, Boma, Matadi et Kinshasa en RDC.

Par ailleurs, le PEAC est chargé  de la mise en place d’une politique énergétique régionale, la construction des infrastructures communautaires, la mise en place des conditions légales, techniques et commerciales pour accroitre les investissements et les échanges d’électricité dans l’espace CEEAC.

Outre la RDC, sont membres du PEAC : les sociétés d’électricité d’Angola, du Cameroun, du Burundi, de la République Centrafricaine, du Congo /Brazzaville, du  Gabon, de la Guinée Equatoriale, du Tchad et du Sao Tome et Principe.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.